Des Alumni HEC, Mentors de l’accélérateur de projets entrepreneuriaux

ChristianNilsSchwabChristian Nils Schwab

Christian Nils Schwab a obtenu une licence en Biochimie et Biologie Moléculaire à l’UNIL, suivi d’un certificat d’étude à HEC Lausanne. Il a débuté sa carrière chez Tetra Pak, où il a progressé en responsabilité pour devenir Directeur régional pour l’Europe de l’activité Food Service.

Après avoir été brièvement CEO de la société Pélican Rouge (Londres), active dans le domaine du café, il a participé à la création d’une start-up à Ecublens. Etablissement du Business model, définition du positionnement, levée de fonds, construction d’une usine: il maîtrise toutes les étapes du lancement d’une entreprise.

Il a ensuite rejoint Nestlé et dirigé le Beverage Center de Nestlé Professional à Orbe. Il a alors été impliqué dans les processus de gestion de l’innovation, développement de solutions globales et leur déploiement dans les marchés locaux.

Christian Nils Schwab a ensuite été Senior VP pour Natuzzi, un leader mondial dans le domaine de l’ameublement, en charge de la région Brésil, Russie, Inde. Il a alors défini les stratégies d’entrée ou de repositionnement dans ces marchés, établi les structures légales et recruté les équipes.

En 2010, Christian a rejoint Firmenich, No2 mondial des parfums et arômes, où il a successivement occupé les positions de Vice-Président New Future, un incubateur pour les nouvelles initiatives stratégiques de la division arômes, puis Vice-Président pour la région Inde, Moyen-Orient, Afrique basé à Dubaï, avant d’assumer la responsabilité de Vice-Président Global Strategic Business, en charge des clients globaux.

Au bénéfice de 25 années d’expérience professionnelle, il espère en faire profiter la nouvelle génération. Il nous explique dans cet interview sa motivation

Pourquoi le mentorat? Pourquoi l’accélérateur UNIL-HEC ?

Il y a bien entendu un attachement particulier à ces deux facultés dont j’ai fréquenté les cafétérias! Autant retourner auprès de ces institutions qui m’ont constitué en premier lieu néanmoins il y a aussi des raisons plus objectives: un accélérateur pour des initiatives « low-tech » est nécessaire. Le monde des pousses high-tech est déjà relativement bien couvert et formaté mais le tissu industriel suisse ne saurait être constitué uniquement d’initiatives high-tech. On connaît les défis pour garder de telles sociétés en Suisse une fois leur décollage réussi. En comparaison, je suis convaincu que les initiatives dans les domaines couverts par HEC Lausanne et par l’UNIL sont non seulement nécessaires à la santé de notre économie, mais qu’une fois la réussite au rendez-vous, ces pousses auront également une chance réelle de rester sous nos latitudes et donc d’être créatrices de valeur et d’emplois.

Pourquoi cette confiance envers les initiatives de HEC Lausanne et de l’UNIL?

A l’image des projets de service, ces initiatives sont intimement connectées aux consommateurs et aux prestataires locaux. La plupart de ces initiatives seront assurément extensibles et exportables – ce que je leur souhaite – mais elles garderont une empreinte en Suisse.

Il y a un autre argument qui m’a fait adopter le projet de l’accélérateur de l’UNIL-HEC : le fait qu’il soit nouveau. Il s’invente. Se définit. Se structure. Il a la vigueur des nouvelles initiatives qui doivent faire leur preuve et justifier leur existence. Cela veut dire une opportunité pour tous ceux impliqués dans cette aventure, mentors compris, de participer à cette construction. A soutenir des entrepreneurs, autant être entrepreneur soi-même.

Pourquoi maintenant ?

La création de l’accélérateur a évidemment conditionné le calendrier de notre rencontre mais celui-ci n’est pas pour autant fortuit. L’environnement économique actuel n’offre que peu d’incitations à la création d’entreprise: frilosité des banques, morosité ambiante et crainte de l’avenir. Or la suisse a un besoin pressant de revitaliser son tissu de PME, à l’heure où un défi générationnel menace un grand nombre des firmes créées dans l’après-guerre. Les jeunes talents ont autant besoin d’aide que ma génération a besoin que quelqu’un paie ses retraites. Une fois encore, devoir civique et intérêt personnel se combinent.

En résumé, la démarche de mentor est une combinaison de motivations objectives autant qu’émotionnelles. C’est une rencontre entre des projets et les jeunes talents qui les portent, et l’expérience d’individus au bénéfice de quelques années de carrière. C’est un enrichissement personnel et un devoir de cohérence. Un plaisir et une nécessité. C’est une démarche éminemment personnelle, mais pour des motivations qui sont, au fond, universelles. C’est juste prendre le temps de partager et de rendre un peu de ce que l’on a reçu.

 


 

Gerard Belicha

GerardBelicha« My name is Gerard Belicha, I graduated from HEC Lausanne with a Master degree in 2001. I have a combined 15 years (of which 10 years spent in Asia) of banking and entrepreneurial experience. In banking, I worked primarily in emerging markets, specifically the Asia-Pacific and EMEA regions. I started in corporate banking followed by structured corporate finance and fixed income. During these years I gained extensive origination and execution experience across the globe at C-level

As an entrepreneur, I launched a number of ventures (the first one in 2008) from the ground-up and led them through restructuring, fund raising, acquisition andmerger.

What became clear during these entrepreneurship years is that whilst the corporate world brings you a clear methodology and discipline, it doesn’t prepare you (nor does the Academic program) to the life of an entrepreneur. 

If I were to start all over again back in 2008, there are many things I would do differently which would save me both a lot of time and money. It is from this realization that the desire to share my experience with first-time entrepreneurs grew – so that they could benefit from my mistakes.

So when I heard of the UNIL-HEC Accelerator program I jumped on the opportunity to do exactly that, share.

I am delighted to see the UNIL and HEC launching such program, which is an acknowledgement that whilst the curriculum provided by both the UNIL and HEC is first class, combining it with first hand experience further empowers the underlying teachings. »

By |Categories: Actualités de l'accélérateur de projets entrepreneuriaux|Tags: , , , , |Commentaires fermés sur Des Alumni HEC, Mentors de l’accélérateur de projets entrepreneuriaux